Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2007 2 27 /02 /février /2007 16:42

entrepreneur-copie-1.jpg

 

 

Cette nouvelle organisation sera pensée par les intellectuels et fondée sur les principes déduits de l’étude du passé, toujours riche d’enseignements et que l’homme néglige le plus souvent, le condamnant à refaire les mêmes erreurs.

 

Le pouvoir temporel (administratif et législatif) sera confié aux forces vives de la Société française les plus compétents et le pouvoir spirituel aux scientifiques, mais pas temporel, car ils risqueraient de devenir des despotes et le pouvoir spirituel dépendra financièrement du pouvoir temporel.

 

Mais les forces vives de la Société française et scientifiques travailleront ensemble car la connaissance et la compétence humaine sont de plus en plus fondées sur les sciences avec l’avènement du machinisme puis de l’informatique et la robotique, et maintenant des technologies de l’information et de la communication. En conséquence les forces vives de la Société française auront besoin de plus en plus des dons d’observation, d’analyse et de calcul des scientifiques. Les artistes, les juristes, les militaires les plus compétents y seront aussi associés.

 

Cette nouvelle organisation favorisera donc l’association des initiatives individuelles, les inventions et toute forme de progrès au profit de l’humanité et particulièrement celui des sciences, de l’art et de l’industrie, car l’industrie assure les besoins matériels et crée de nouveaux besoins (comme Internet et la téléphonie mobile etc.) de nouvelles richesses, diminue le chômage (pas la technocratie et la bureaucratie qui l’aggravent et qui ne savent que recouvrer l’impôt, dilapider la richesse que produisent les forces vives de la Société française, décourager l’entrepreneur par ses contrôles abusifs et destructeurs et sa paperasserie, et qui considère tout entrepreneur comme suspect.

Les sciences et les arts éclairent l’esprit, polissent les mœurs et font disparaître misère, oisiveté, ignorance.

 

Un des principes fondateur de cette organisation sera la convergence des intérêts au service du plus grand nombre. Le référendum et droit de pétition seront généralisés et les politiques auront pour ambition d’améliorer le sort de leurs concitoyens.

Les pouvoirs seront décentralisés et la commune redeviendra le socle de la société et le regroupement des communes par pays, pour assurer les services publics et pour faire des économies d’échelle et contribuera à empêcher que les élus locaux se comportent comme des seigneurs locaux en leur hôtel de ville.

 

Tout empilement et enchevêtrement d’organismes, d’institutions, d’échelons administratifs et de surcroît redondants sera supprimé avec le transfert de leur compétence à l’échelon supérieur. Par exemple : les échelons entre la commune ou l’intercommunalité et la région seront supprimés, les régions regroupées en super région pour supprimer les 20 000 établissements publics de coopération intercommunale, la foultitude de fonctionnaires et d’élus, qui coûtent chers et qui fait exploser les dépenses des communes, augmentent la fracture territoriale et les impôts fonciers et la taxe d’habitation, la taxe professionnelle etc.

 

D’autant qu’il y a beaucoup de gaspillages et d’abus, de gestions délictueuses et l’intercommunalité a augmenté le nombre de fonctionnaires, que les élus régionaux sont une charge supplémentaire depuis 1986 pour le contribuable et rien n’est trop cher pour construire leur château ou palais. De plus, ces échelons sont souvent inefficaces et paralysent les décisions. Enfin, cet empilement de structures absorbe de plus en plus d’argent public, pour en investir de moins en moins et souvent les dépenses de fonctionnement sont supérieures aux dépenses d’investissement.

 

Le but de cette nouvelle organisation sera d’associer toutes les compétences, pour la réalisation de projets utiles à la Nation, l’union des richesses individuelles étant sa force. D’améliorer la condition humaine par une politique productiviste et de plein emploi, grâce aux sciences, à l’éducation et à l’instruction. Elle aura aussi l’ambition de satisfaire les désirs communs des Français. Elle visera aussi l’émancipation totale de l’homme en garantissant la liberté.

 

Son objectif est aussi de remplacer notre régime présidentiel par un régime parlementaire et pacifique, exempt d’arbitraire caractéristique du pouvoir monarchique, dont les forces vives principaux seront les entrepreneurs, les artistes, les scientifiques, les intellectuels.

 

Le Gouvernement n’aura plus qu’un rôle exécutif c’est à dire qu’il veillera à la bonne exécution des lois votées par le Sénat et le l’Assemblée et son rôle sera surtout administratif. Mais les ministres mettront toutes leurs capacités à gérer le pays au mieux et feront preuve d’audace et d’originalité sans craindre le courroux voire la disgrâce du Premier ministre, car il détiendra ses pouvoirs des Ministres et du Parlement, les ministres ayant été élus par le Parlement sur des critères d’expérience et de compétence et le Premier ministre par les ministres.

 

Cette nouvelle organisation se débarrassera des institutions inutiles par celles au service de l’intérêt général, ambitionnera de satisfaire les besoins matériels et spirituels du plus grand nombre en appliquant les progrès des sciences, des arts et métiers.

 

L’instauration de ce nouveau régime aura pour conséquences : la fin des révolutions, le remplacement de notre société de type " ancien régime " par une société moderne, les cinq républiques ayant reproduit en définitive une nouvelle féodalité, car hormis l’abolition des privilèges des nobles, la vente des biens du clergé et de la noblesse, de l’établissement de la liberté de conscience, elles ont récrées de nouveaux privilèges et privilégiés : les hauts fonctionnaires et les syndicalistes, de nouveaux nobles : les politiques politiciens, un nouveau roi : le Président de la république barricadé dans fort-Elysée et défendant les irréductibles de la ligne Matignon.

 

Ce nouveau régime bien sûr continuera à garantir la propriété, triomphera de l’esprit de parti - facteur de division et donc d'immobilisme -  ; recherchera le plein emploi, en fluidifiant le marché du travail, en modernisant le code du travail, en créant des maisons de l’emploi, en libérant les entreprises, en favorisant l’investissement, en transformant les conseillers de recrutement de l’ANPE en ingénieur d’affaires, en investissant dans la formation, seul garant de l’adaptabilité de chacun aux évolutions du marché et supprimera cette taxe qui transforme la formation en une dépense au lieu d’être considéré comme un investissement.

 

Il réduira les impôts, les déficits mais pas par l’emprunt ou l’augmentation des impôts. La France deviendra une grande entreprise. L’intérêt général triomphera des intérêts particuliers, l’intérêt de la Nation des révolutionnaires. Il apportera paix, progrès, prospérité, l’armée aura surtout le rôle de défendre le territoire français ainsi que celui de l’Europe, et la police associée aux polices européennes continuera à combattre l’insécurité. Tous ces services seront rendus au meilleur rapport efficacité-coût.

 

La politique deviendra une science de la productivité et de l’efficacité économique et sociale et libérera les énergies, créera des synergies et ne sera plus un moyen de contrôler plus ou d’entraver l’initiative individuelle, l’innovation et les prises de risque, mais un guide pour la société, car elle sera exercée par des hommes les plus compétents, les plus désintéressés, honnêtes et estimables, ayant pour but de la développer le plus possible et le plus durablement et entourés de collaborateurs également honorables et compétents. Les liens entre les politiques et l’administration seront supprimés et le Parlement aura aussi pour rôle de contrôler les comptes de l’administration. Ils seront publiés en continu sur internet ou tous les mois à la manière des entreprises privées, ainsi tout le monde pourra les consulter. Le Gouvernement, à l’instar de la direction d’une entreprise vis à vis de son conseil d’administration, devra rendre des comptes de son action et de sa stratégie lors de conférences de presse télévisées.

 

La politique ne sera plus l’expression de l’ambition personnelle et de l’arbitraire de certains hommes. Les politiques administreront, ne gouverneront plus, soutiendront les résultats et fixeront moins des règles mais plus des objectifs sous la forme, par exemple, de cahier des charges, n’interviendront plus dans tous les domaines qui ne sont pas de leur compétence et donc ne s’interféreront plus dans la direction d’une entreprise, dans la pédagogie, dans la création artistique etc, car lorsque l’Etat se lance dans de nouvelles activités ses règles et normes sont inadaptées.

 

Le Gouvernement ne gardera de ses pouvoirs régaliens que la diplomatie, l’ordre public et la défense du territoire, mais en coordination avec tous les pays de l’Europe.

 

Le parlement gardera la maîtrise d’ouvrage et laissera la maîtrise d’œuvre aux professionnels les plus compétents. Toute forme de gestion sera décentralisée et contrôlée démocratiquement.

 

L'Union européenne sera administrée par un président et des ministres qui auront été choisi comme les meilleurs dans leur domaine par les députés européens, eux-même élus selon les mêmes critères parde syndicats professionnels et non politiques comme aujourd'hui.

 

 

La politique sera en harmonie avec le niveau d’évolution de la société et inventera des mesures utiles à la société. Enfin, les politiques seront au service de la société et utile à la chose publique et ne n’étoufferont plus les erreurs de leurs collaborateurs, de leurs collègues et de leurs amis, et les journalistes ne seront plus leurs complices en taisant leurs fautes.

 

Les fonctionnaires fautifs seront sanctionnés en fonction de leur faute et plus seulement mutés.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Qui Sommes-Nous ?

  • : Ensemble reprenons le pouvoir et défendons notre Nation
  • Ensemble reprenons le pouvoir et défendons notre Nation
  • : Appel à toutes les forces vives de la France, afin qu'elles reprennent le pouvoir et leurs droits souverains. La cinquième République est devenue une monarchie présidentielle et dérive vers une dictature, car nos parlementaires ne sont plus que les valets serviles de l'UE ! Debout les Français !, reprenez le pouvoir, avant qu'il ne soit trop tard !!!
  • Contact

Qui Suis-Je

  • ​Qui s'y frotte, s'y brûle !!!
  • Historien professionnel en histoire économique et sociale et politique, généalogiste, mais également démocrate, républicain.humaniste, progressiste, etc. 

Avertissement :

​Qui s'y frotte, s'y pique !!!
  • Historien professionnel en histoire économique et sociale et politique, généalogiste, mais également démocrate, républicain.humaniste, progressiste, etc. Avertissement : ​Qui s'y frotte, s'y pique !!!

Soyez pas dupe !

On peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps.

Abraham Lincoln

Recherche

Vérité ?

"Un mensonge répété dix fois reste un mensonge; répété dix mille fois, il devient une vérité".

Hitler

Soyez le changement !

« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde » !

Gandhi