Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2007 7 25 /02 /février /2007 16:45

Individualisme.jpg

 

Que les comportements individualistes et corporatifs cessent.

 

Alors qu’aujourd’hui le seul intérêt commun se réduit au progrès des sciences et que l’instinct de survie et consumériste soient les seuls intérêts sur lesquels les hommes s’entendent ou tendent à s’entendre, la nouvelle société combinera les intérêts de toutes les couches et aura une morale commune et cartésienne, afin de changer les mentalités pour mettre fin à l’égoïsme et l’individualisme qui la gangrène et recréera un véritable lien social et unira la Nation, car le sentiment d’une communauté d’intérêts primitifs n’est pas suffisant.

 

C’est pourquoi, ce nouveau système politique recherchera à faire primer l’intérêt général au nom de l’intérêt supérieur de la Nation.
Cela sous-entend que ceux au pouvoir ne devront pas penser qu’à leur bien-être et confondre leurs intérêts personnels avec celui de la Nation, et que les fonctionnaires devront être à nouveau au service du public et non d’eux-mêmes, ou d'un groupe politique ou d'un syndicat.  Ils devront avoir à nouveau une conduite civique et patriotique.

 

Maintenant que l’instruction s’est davantage démocratisée et que le niveau intellectuel de la plus part des Français a progressé et qu’ils ont acquis plus de libre-arbitre - sous-entendant autonomie et sens des responsabilités - qu’ils ont plus la capacité de prendre de la distance avec leurs propres intérêts, ils peuvent faire preuve du même civisme et patriotisme et soutenir toute innovation basée sur l’intérêt général.

Ceux qui concourront à ce que l’intérêt général prime doivent y trouver leur intérêt particulier, car l’intérêt général n’est, au mieux, que la convergence des intérêts particuliers et non catégoriels, au pire la conciliation de ceux-ci. Ce n’est pas la somme des intérêts particuliers.

 

L’intérêt général primera dans la société, quand il sera institué un régime où l’intérêt général sera aux mains des forces vives de la Société française les plus compétents et les plus aptes à être utiles à la société.
Aujourd’hui l’Etat n’est plus qu’au service des égoïsmes catégoriels de ses commis et les décisions des représentants des collectivités territoriales,  soi-disant d’utilité publique, sont souvent partisanes.

La Constitution sera réformée pour mettre fin à la lutte politique.

 

L’instruction aura aussi pour but d’éclairer les individus sur leurs véritables intérêts et les pousser à soutenir tout projet fondé sur l’intérêt général et non à les transformer en simple consommateur. Une plus grande démocratisation de la culture contribuera à la disparition des illettrés qui pourront, ainsi, y participer.

 

La religion aura également son rôle : sensibiliser les hommes sur les intérêts communs qui existent entre les membres d’une même société parce qu’ils appartiennent à la même espèce.

 

Les humanitaires militeront pour que la conduite des affaires publiques soit aux mains des membres de la société civile les plus humanistes et les plus compétents de diriger la société dans le sens de l’intérêt général.

 

La Société, la Nation doivent seulement être administrées car les citoyens français sont de plus en plus lucides et intelligents et conscients de leurs intérêts. Elles doivent être organisées dans l’intérêt général, c’est à dire l’intérêt des gouvernés et plus des gouvernants.
C’est par la force des intérêts communs et par le sens de l’appartenance à une même communauté d’esprit que ses membres seront unis et deviendront des partenaires et plus des rivaux, des ennemis ou des assujettis.

 

La société doit être utile au gouvernés et non subie comme actuellement :

 

Les lois sont légitimes si elles sont l’expression de la volonté générale et s’appliquent à tous les Français, si elles sont intelligibles pour tout le monde et si elles sont utiles pour la société. C’est pourquoi des lois pourront être aussi proposées par des citoyens, qui seront discutée par les députés, puis par les sénateurs et votées si consensus.

 

La politique doit avoir pour but de l’être également. Les gouvernés n’obéissent naturellement, en dehors de l’usage de la force, qu’aux décisions conciliant les intérêts des parties.

 

Les forces vives de la Société française (industriels, scientifiques, artistes, intellectuels) ont généralement les mêmes intérêts.  Ils doivent donc s’unir dans l’intérêt général.
De plus, ils détiennent des capacités positives et leurs intérêts sont également ceux du plus grand nombre. C’est pourquoi, ils doivent se mêler des questions d’intérêt général et donc s’engager politiquement.

Ils sauront juger ce qui est d’utilité publique et mettront leur capacité au service de la société et dans l’intérêt de la majorité.
Ce sont, sans doute, les plus compétents et utiles à s’occuper de l’intérêt général, car ils travaillent pour les masses et ont les moyens de favoriser les entreprises d’utilité publique.

Les banquiers, en particulier, persuaderont la société que la gestion des intérêts généraux doit être aux mains des plus compétents et arrêterons de spéculer contre l'intérêt général et le bien des Nations et de pratiquer l'usure qui met les peuples en esclavage par la dette.

 

Les forces vives de la Société française deviendront les guides et l’expression de la société. C’est pourquoi, ils participeront largement à la direction de l’intérêt général. Les libéraux, par contre ne pensent qu’à prendre la place des autres et d’exploiter les failles du système actuel à leur avantage.

 

Le Gouvernement aura pour mission gérer le pays conformément aux intérêts et la volonté des gouvernés. Un bon gouvernement est celui dont les intérêts sont aussi ceux de la Nation.

Car aujourd’hui, comme le gouvernement ne peut plus satisfaire tout le monde à cause des déficits abyssaux, les ministres ne servent plus que les intérêts particuliers, ainsi l’argent public va aux lobbies, aux syndicats, aux privilégiés des régimes spéciaux, à ceux qui font peur ou font pitié etc.. Le gouvernement devient incapable de servir l’intérêt général, incapable de résister aux intérêts particuliers.

De plus, les politiques politiciens ont trop tendance à croire, que parce qu’ils sont les élus, ils incarnent l’intérêt général et ont raison. Mais, le suffrage universel n’apporte pas l’intelligence, le sens de l’intérêt général et du bien commun, aux hommes qui en sont dépourvus.

 

Le Premier ministre ne pourra plus se passer de l’avis des chambres, de conseils, des cours, des syndicats professionnels. S’il y a un désaccord entre les députés et les sénateurs, le Gouvernement demandera au Conseil d’Etat avant de prendre une décision sur une question concernant les intérêts de la Nation . Mais le Conseil d’Etat sera réformé : le recrutement ne sera plus ouvert qu’aux représentants de la Société Civile ou aux juges ayant fait leur preuve dans les tribunaux administratifs. Il deviendra indépendant vis à vis du pouvoir politique.

 

La politique visera à n’être plusque l’expression des intérêts communs et les politiques ne seront que des gestionnaires gouvernant conformément aux volontés des gouvernés et pour le bonheur de la Nation, donc le Conseil des ministres s’occupera essentiellement de projets d’utilité publique.
La politique n’aura de cesse de combiner les intérêts des membres de la société. Le rôle du législateur sera de stimuler les activités les plus utiles à la société.

 

Comme le sens intérêt général n’est pas un concept inné et un penchant naturel de l’Homme, le Conseil d’Etat composé d’experts en sciences politiques, veillera à le garantir et à le perfectionner.

 

Le nouveau régime donc veillera que la société soit administrée, et non gouvernée, dans l’intérêt de la majorité et non sous l’influence de quelques groupes de pression et les décisions seront prises en commun.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Qui Sommes-Nous ?

  • : Ensemble reprenons le pouvoir et défendons notre Nation
  • Ensemble reprenons le pouvoir et défendons notre Nation
  • : Appel à toutes les forces vives de la France, afin qu'elles reprennent le pouvoir et leurs droits souverains. La cinquième République est devenue une monarchie présidentielle et dérive vers une dictature, car nos parlementaires ne sont plus que les valets serviles de l'UE ! Debout les Français !, reprenez le pouvoir, avant qu'il ne soit trop tard !!!
  • Contact

Qui Suis-Je

  • ​Qui s'y frotte, s'y brûle !!!
  • Historien professionnel en histoire économique et sociale et politique, généalogiste, mais également démocrate, républicain.humaniste, progressiste, etc. 

Avertissement :

​Qui s'y frotte, s'y pique !!!
  • Historien professionnel en histoire économique et sociale et politique, généalogiste, mais également démocrate, républicain.humaniste, progressiste, etc. Avertissement : ​Qui s'y frotte, s'y pique !!!

Soyez pas dupe !

On peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps.

Abraham Lincoln

Recherche

Vérité ?

"Un mensonge répété dix fois reste un mensonge; répété dix mille fois, il devient une vérité".

Hitler

Soyez le changement !

« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde » !

Gandhi