Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 janvier 2007 6 20 /01 /janvier /2007 16:53

Liberteoligarchie.gif

 

Pour finir avec la dictature qu'est devenue la France.


Dans cette nouvelle société, les Hommes occupés par leur métier, auront pour aspirations : le bien-être et le bonheur mais également la paix et la liberté, c’est à dire :  pouvoir jouir des fruits de leur travail et ne pas être dérangés dans leur travail et leurs échanges. C’est pourquoi, l’homme sera gouverné le moins possible et au moindre coût.

 

La société doit laisser à ses membres la liberté de leur choix et de leurs préférences, de juger eux-mêmes de leur utilité et de leurs capacités, car ils savent seuls ce qui leur convient et ce qui est à leur mesure.

 

C’est pourquoi l’instruction concoura également à développer leur esprit critique, un des garants de la liberté de penser, afin de faire des hommes des citoyens responsables et libres. L'instruction sera alors, un outil d’émancipation grâce à la réflexion et non au bourrage de crânes avec des programmes pléthoriques.

Ayant retrouvé leur libre-arbitre, Les Hommes pourront combattre les idées reçues de la dictature du politiquement correct et du consensus mou et la désinformation de l’omerta des médias.

 

L’autorité naturelle que possédait les professeurs, car détenant une partie du savoir, ne sera pas réaffirmé par l’autoritarisme qui régnait dans les lycées-casernes d’avant 1968, mais par une meilleure formation pour faire des professeurs des savants et non des sachants de connaissances dépassées ou des compilateurs.

Ils dispenseront un enseignement de qualité et non en quantité, transversal, apprenant à leurs élèves à s’affranchir grâce à la connaissance et à l’esprit critique et non à en faire des rabâcheurs de programmes profus et  remplis de clichés, n’asseyant pas leur autorité sur la moquerie et la punition, mais parce qu'ils savent transmettre un savoir en intéressant leurs élèves.


Les Hommes chercheront également à les passionner avec les matières enseignées et à leur donner le goût de la recherche voire à leur transmettre des valeurs et des sentiments.

 

Le nouveau système permettra à chacun de retrouver la liberté de reprendre des études à tous les âges de la vie, pour ne plus faire de l’enseignement, une machine à conditionner définitivement la vie d’un homme, à l’enfermer dans un rôle pour lequel il n’est pas fait et qui tôt ou tard en fera un laissé pour compte du marché du travail, car inadapté au métier qu'on a choisi pour lui, ou trop spécialisé dans un domaine, ou n’ayant pas de solides connaissances pour rebondir, et ne sachant pas réfléchir, comparer, déduire, décider.

 

En outre, les talents ne s’épanouissent que si les hommes si leur  libre-arbitre est garanti et si leur liberté de pensée n'est pas bridée par la peur de déplaire à toute forme d’autorité.

 La société continuera à développer l'Internet, outil formidable d'émancipation desHommes par la connaissance, qu’il soient citoyen, travailleur, épargnant etc.

 

Aussi, le travail est le meilleur instrument, en faisant prendre confiance aux hommes de leurs forces, de leurs capacités et de leur valeur personnelle, leur de s’affranchir de tout pouvoir (politique, technocratique, policier, militaire).

Le nouveau système renforcera également l’indépendance du législatif et du judiciaire vis à vis de l’exécutif.

 

Mais la liberté ne peut exister qu’en temps de paix.

C’est pourquoi, le rôle du Gouvernement est d’assurer d’abord la défense et la sécurité du territoire conjointement avec tous les gouvernements européens, puis la liberté du travail et du commerce, la liberté d’entreprendre, la liberté individuelle, la liberté de conscience et d’opinion, car la liberté est indispensable à l’esprit d’entreprise, au progrès économique et social.

C’est pourquoi les forces vives de la Société française libéreront, à tous les niveaux, la société française de ses réglementations paralysantes et de la lourdeur de son organisation, de l’empilement de ses institutions. Dans ce but, elle supprimera les deux tiers des lois et règlements.

 

La Constitution doit avoir pour idéaux : la paix, le bonheur des peuples, mais également la liberté. Mais la liberté doit être juste, elle doit être égale pour tout le monde et ne pas favoriser certains au détriment des autres.

 

Encore une fois, les Hommes devront s’associer, car l’association est le seul rempart contre le despotisme.

L'’union procure la force et le courage pour dénoncer les abus de pouvoir, les intimidations possibles à cause du laxisme des gouvernements successifs. 

 

Le gouvernement ne cherchera pas à dominer l’autre, mais à rechercher un consensus.

 

Le nouveau système entraînera plus de liberté sociale, en assurant une plus grande liberté collective et individuelle, grâce à une plus grande tranquillité et favorisera le développement des facultés des Hommes.

Enfin, la liberté règnera vraiment, quand les Français se seront libérés du joug de leur dette en reprenant leur indépendance monétaire : en refusant de payer leur dette, obtenue par la ruse des banksters escrocs et cupides, avec la complicité silencieuse des politiques et des médias, en frappant à nouveau monnaie, en rétablissant le contrôle des changes (supression de l'article 282 du Traité de Maastricht), en se laissant la possibilité d'emprunter de nouveau à notre banque centrale : la  Banque de France, redevenue un banque d'Etat et plus une banque privée, afin de ne plus payer des intérêts mirobolants aux banquiers arnaqueurs (le montant de la dette correspond à peu près aux intérêts payés par les contribuables depuis 1973 aux banksters, à cause la loi Pompidou-Giscard qui a obligé l'Etat français à emprunter à des banques privées et plus à sa banque centrale à taux zero ou 1%, contrainte qui a été reprise dans l'article 123 du traité de Lisbonne en 2007, contre la volonté du peuple Français, qui avait voté contre le traité établissant une Constitution pour l'Europe à 54, 68 % lors du référendum  de 2005 !

La liberté règnera définitivement, quand la France sortira du joug de l'impérialisme étasunien, en sortant de l'UE grâce à l'article 50 du Traité de Maastric, des griffes de l'OMC du FMI et la Banque Mondiale,  de l'OTAN, en refusant les dictats du CFR, des club Bildeberg et du Siècle, de la trilatérale,  des agences de notation, tous serviteurs de l'impérialisme américain  !

Repost 0
18 janvier 2007 4 18 /01 /janvier /2007 16:54

Societéentrepreneurs

 

Même si les propositions de l’auteur remettent en cause les intérêts acquis d’une minorité de Français et provoquent leur colère, elles pourront peut être éviter une guerre civile, ou une dictature ou bien la privatisation de l’Etat et de ses services, comme le préconise l'ultra-libéralisme du Nouvel Odre Mondial, que les USA et leurs banksters veulent nous imposer.

 

C'est pourquoi, Debout les Français ! propose d’instaurer un modèle de société où l’initiative privée prendra le pas sur la technocratie et la bureaucratie, où l’entreprise pourra faire des profits sans pour autant être l’objet de suspicion et de méfiance de la part de l’administration, où les hauts-fonctionnaires ne pourront plus décourager l’initiative privée, où il y aura moins d’Etat, moins d’impôts, où les entreprises ne seront plus harcelées par des nantis grassement payés par la collectivité, où les auteurs des déficits publics seront rendus responsables et ne seront plus comblés par les contribuables, où chacun sera plus libre et ne subira moins de contraintes technocratiques et bureaucratiques, où les fautes professionnelles graves des fonctionnaires seront punies, où les énarques ne pourront plus s’approprier l’administration, les postes politiques, les directions des entreprises publiques et privées, le fisc, les inspecteurs et contrôleur, les douaniers, où les fonctionaires ne pourront plus profiter de l’opacité des lois et de l’incohérence des décrets d’application, de la lenteur de leur adoption, de l’impunité totale lorsqu’ils font des erreurs ou font preuve d’arbitraire.

 

Debout les Français ! propose donc de tourner le dos aux archaïsmes de la société française et à l’ordre établi, de libérer l’initiative et l’esprit d’entreprise, de juguler le paupérisme, de réinstaurer l’intérêt général, une vraie solidarité et enfin, de relancer la croissance.

 

Debout les Français ! propose aussi de rétablir un système basé sur la compétence (non sur le mérite ou l’intérêt bien compris ou l’âge), la formation continue et professionnelle, l’innovation, la compétitivité, l’efficacité, le profit au service de l’intérêt général et du bien commun tant matériel que spirituel, afin de sortir la France d’une banqueroute annoncée et d’en finir avec la fracture sociale entre le privé et le public, les politiques politiciens et un Etat omnipotent.

 

Notre pays a besoin de politiques honnêtes, compétents et humanistes, pas de façade, qui veulent être utiles à la société, désintéressés, passionnés, pas carriéristes ni affairistes comme nous a habitué la Chiraquie.
Notre Nation a besoin d’un capitalisme à visage humain et d’une économie solidaire et durable, d’une société plus égalitaire grâce à l’éducation et à l’instruction, grâce à l’association, où l’action collective stimulée par l’émulation serve l’intérêt général et le bien commun, où le dialogue social et le compromis deviennent une règle, où le Parlement libèrent les entreprises des lourdeurs de la bureaucratie, des charges financières qu’impliquent des règles multiples, confuses et souvent inapplicables, ainsi que des contrôles nombreux et abusifs des agents de l’Etat, qu’il favorise l’initiative individuelle pour libérer les énergies, garantisse la sécurité et la paix.

 

Enfin, Debout les Français ! ne cache pas qu’il a été influencé par d’autres économistes et politologues dont il a étudié les théories et qu’il a extrapolées pour certaines, sachant que " rien ne se crée tout se transforme ", mais il s’est aussi servi son esprit critique et son expérience et de ses compétences.

Repost 0
1 janvier 2007 1 01 /01 /janvier /2007 15:53

références

 

 

 

Références  

 

 

Livres :

 

Claude Allègre, Toute vérité est bonne à dire, Rober Lafont, 2000.

 

Bernard Zimmern, Le dossier noir de l’ENA, Société civile, 2005.

 

Jacques Marseille, Du bon usage de la guerre civile, ,Ed. Perrin, 2006.


Jacques Marseille, Le grand gaspillage, Plon, 2002.


Francis Mer, Vous les politiques, Paris : Albin Michel, 2005.

 

CCIP, Libérer la croissance 3% c'est possible, la Documentation française, 2006.

 

Article VI des droits de l’homme et du citoyen.

 

S. Coignard, Les bonnes fréquentations, Grasset, 1997.

 

Claude Lévy, La bulle de la république, Calman-Lévy.

 

Francois de Closet, Tant et plus, Grasset, 1993.

 

J-P Gaudard, Le mal industriel français, Bourin editeur, 2005.

 

Bernard Zimmern, Les fabricants de chômage, Plon, 2002.

 

Bernard Zimmern, La dictature des syndicats, Albin-Michel, 2003.

 

Jean-François Revel, L’absolutisme inefficace, Plon : 1992.

 

Laurence Benhamou, Le grand Bazar mondial, Bourin éditeur, 2005.

 

T. Vieille, C’est quoi la décentralisation, Odin éditions 2002.

 

Nicolas Lecaussin, Cet Etat qui tue la France, Plon, 2005.

 

René Hans, L’entreprise malade des fonctionnaires, L’Harmattan, 2005.

 

J-P Brighelli, La frabrique de crétins, Gallimard, 2005.

 

B. Fay et L. Ollivier, Le casier judiciaire de la République, 2002, Ramsay.

 

J.M Dijan, Politique culturel : la fin d'une mythe, folio, 2005.

 

   
 

Internet :

 

Sauvegarde retraites : http://www.sauvegarde-retraites.org.

 

Contribualbles associés :   http://www.contribuables.org.

 

Le cri du contribuable : htttp://www.lecri.fr.

Observatoire subventions :
http://www.observatoiredessubventions.com.

 

L'Ifrap : http://www.ifrap.org.

 

L'Union Populaire républicaine : http://www.upr.fr

 

 

 

 

 

 


 

 

 

Repost 0

Qui Sommes-Nous ?

  • : Ensemble reprenons le pouvoir et défendons notre Nation
  • Ensemble reprenons le pouvoir et défendons notre Nation
  • : Appel à toutes les forces vives de la France, afin qu'elles reprennent le pouvoir et leurs droits souverains. La cinquième République est devenue une monarchie présidentielle et dérive vers une dictature, car nos parlementaires ne sont plus que les valets serviles de l'UE ! Debout les Français !, reprenez le pouvoir, avant qu'il ne soit trop tard !!!
  • Contact

Qui Suis-Je

  • ​Qui s'y frotte, s'y brûle !!!
  • Historien professionnel en histoire économique et sociale et politique, généalogiste, mais également démocrate, républicain.humaniste, progressiste, etc. 

Avertissement :

​Qui s'y frotte, s'y pique !!!
  • Historien professionnel en histoire économique et sociale et politique, généalogiste, mais également démocrate, républicain.humaniste, progressiste, etc. Avertissement : ​Qui s'y frotte, s'y pique !!!

Soyez pas dupe !

On peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps.

Abraham Lincoln

Recherche

Vérité ?

"Un mensonge répété dix fois reste un mensonge; répété dix mille fois, il devient une vérité".

Hitler

Soyez le changement !

« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde » !

Gandhi